Westphaliens contre Anglais, le retour version Bébète Show

Pour faire le compte rendu de vos batailles
Répondre
francoisT
Sergent Major
Messages : 74
Enregistré le : ven. 1 mars 2019 09:05

Westphaliens contre Anglais, le retour version Bébète Show

Message par francoisT » mer. 28 oct. 2020 12:00

Nouvel affrontement entre les westphaliens et mes anglais, cette fois en option armée de Sicile avec peu de cavalerie : un dragon espagnol, un dragon léger sicilien, joué par mes hussards de Brunswick et un dragon léger britannique, soit moins de 20 points !

Deux batteries, l'une britannique de 9 lv avec shrapnell et une de 6lv espagnol tiré par des bœufs. Et le reste, du biffins de tout type : anglais, sicilien, espagnol, suisse et allemand. Deux grosses divisions d'infanterie anglaise, un petite division d'avant-garde avec des riflemens, une ligne anglaise et une sicilienne, et enfin deux divisions espagnols.

Le terrain présente un village en position centrale, un autre dans un camps sur la route principale, chaque village étant composé de deux secteurs. 4 colline douce et autant de bois complète le terrain ainsi qu'une route latérale. Les champs de blés sont là juste pour la photo, sans effet sur le jeu.
Le tirage me donne défenseur dans un combat de rencontre.

Je choisi le camps a gauche sur la photo et mes objectifs offensifs sont le village central nommé Larème et la colline dans la zone déploiement adverse à ma gauche, le Mont Mélenchon. L’objectif défensif est la colline au centre gauche, le mont Ledrian.

Totof choisi également le village Larème en objectif offensif, avec la butte Marine, à mon (extrême) droite. Son objectif défensif est la hauteur Elher qui flanque flanque Larème sur la droite.

Je positionne une grosse division anglaises au centre, face au village, renforcée par la batterie de 9lv d'armée et la cavalerie légère de l'avant-garde, ce qui le permet de disposer de deux régiments de cavalerie alors que Totof m'aligne en face sa belle division d'infanterie avec deux infanterie légère Elite 4 et 16 canons dont la moitié de 12 lv ! Mais sans le moindre cavalier …
Fichiers joints
terrain-1.jpg
le champs de bataille
terrain-1.jpg (102.25 Kio) Vu 411 fois

francoisT
Sergent Major
Messages : 74
Enregistré le : ven. 1 mars 2019 09:05

Le plan de bataille et les premiers tours

Message par francoisT » mer. 28 oct. 2020 12:07

Je reste sur un classique qui met toujours Totof en en difficulté, avec ma division en manœuvre pour jouer le premier et gêner son déploiement avec ma cavalerie légère. Avec un peu de chance sa cavalerie n'arrivera pas avant le troisième tour et j'aurai alors ralenti son infanterie de manière à tenir assez d'objectif pour l'obliger à monter à l'assaut et engager mes belles lignes anglaises dans un combat frontal.

Totof est en attaque, du brutal … Entre le GeC compétent et le divisionnaire, j'ai 5 PC. J'hésite à foncer sur Larème mais je crains de m’en faire sortir par l’infanterie légère ennemie. J'en reste ma stratégie, 2 PC pour avancer les cavaliers, les siciliens devant pour encaisser le boulet et le reste pour que la division s'avance et s'installe sur le Mont Ledrian tandis qu’un régiment d'infanterie occupe Modème, le petit village du centre en dessous de Larème.
Totof s'avance aussi mais est vite bloqué par mes cavaliers siciliens.

Au deuxième tour, je termine d'occuper Modem et ma division s’installe en défense sur le mont Ledrian, un tir d'artillerie heureux repousse même une ligne française avec une perte. Totof se venge en tirant sur mes cavaliers, malgré une perte les siciliens tiennent, derrière les dragons légers britanniques prennent une attrition en pénétration ! Totof occupe un secteur de Larème avec la garde westphalienne.

Sa deuxième division d'infanterie est entrée, lentement, et flanque la gauche de la première. Comme je l'avais anticipé, pas de cavaliers ennemis en vue ! Pour moi c’est deux divisions qui rentrent, une espagnol sur ma droite et une anglaise sur ma gauche. Comme Totof, très peu de PC ce tour, l'entrée n'est pas très vigoureuse, je ne peux même pas rentrer les dragons espagnol et mon plan de tourner Larème par la gauche est compromis. Mais il me reste à rentrer le général catalan Valls à la tête de l’élite de l'armée espagnol. Tout n'est pas perdu …

Troisième tour.
L'artillerie anglaise pilote Larème mettant une attrition a la garde du Totof mais échouant à mettre le feu au secteur, Totof occupant tranquillement le reste de la ville.
Sa cavalerie rentre enfin, les cuirassiers du général Von Jadot s'avancent vers le Mont Mélanchon et la brigade légère flanquant l'autre aile. Avec un seul PC à chaque fois et trop loin du GeC pour être aidés, ils ne se pressent pas. Sa deuxième d'infanterie s'approchent, sans hâte elle aussi.

De mon côté, la division espagnole se met lentement en défense sur la droite de Modème et mon avant-garde rentre et s'empare de la hauteur Marine par une défense à contre pente. Il faut savoir être fourbe à l'extrême droite.

Sur ma gauche, le général Valls, bien que mauvais, tire 3PC et fonce en colonne, en application de la règle sur les mouvements opérationnels qui permet même aux espagnols de faire triple mouvement ! Il est bien décidé à s'attaquer au Mont Mélanchon. Ce qui ne surprendra personne…
Fichiers joints
tour 1.jpg
fin 1er tour
tour 1.jpg (127.24 Kio) Vu 410 fois
tour 2.jpg
fin 2ème tour
tour 2.jpg (115.55 Kio) Vu 410 fois
tour 3.jpg
fin 3ème tour
tour 3.jpg (115.8 Kio) Vu 410 fois

francoisT
Sergent Major
Messages : 74
Enregistré le : ven. 1 mars 2019 09:05

La bataille s'engage

Message par francoisT » mer. 28 oct. 2020 12:14

Le quatrième tour est décisif dans les décisions prises :
Sur ma gauche les divisions Valls et Jamot étant toutes les deux en attaque c'est le hasard qui donne l'avantage à Totof et lui permet de prendre le mont Mélanchon. Je riposte en me déployant en carré a la limite des 4 UD qui aurait permis à Totof de faire une charge d'opportunité. Il devra charger au prochain tour des carrés soutenus … . Et on ne rit pas parce qu'ils sont espagnol, les deux carrés de tête sont un régiment vétéran et des grenadiers réunis, représenté par mes figurines de Highlanders (promis dans un an ou deux j'aurais peint mes espagnols).

Sur ma droite la division espagnol est enfin en position de bataille, précédée par ce qui reste de ma cavalerie légère qui voit s'avancer celle du Totof, les cavaliers anglais avec gourmandise, les siciliens avec inquiétudes …

Au centre, la deuxième division anglaise se déploie en ligne pour combler le trou entre Valls et le Mont Ledrian. Sur le duel d'artillerie la fortune change de camps, la canonnade du Totof sur ma cavalerie ne donne rien alors que je met une deuxième attrition a la garde, toujours sans départ de feu.

Mon adversaire prend alors une décision qui scelle le sort de la bataille : inquiet pour sa garde et de l'avancée anglaise il décale sa division d'élite : l'artillerie réattelle pour couvrir l'autre côté du village, la garde sort du village et fonce vers le bois au pied du Mont Mélanchon appuyée par deux lignes pour tenir l'intervalle. Pour ma part je vient de passer en attaque avec la première division anglaise pour tenter d'entrer en force dans Larème.

Au cinquième tour la cavalerie légère de Totof se déploie face a la mienne tandis que sa deuxième division ralentie, et même passe en carré pour son régiment de tête ! Avec deux dragons légers, dont un sicilien ayant deux pertes et une attrition je stoppe 2 chasseurs à cheval, un lancier d'élite et une grosse division d'infanterie ! Les cavaliers anglais sont fiers, les siciliens de plus en plus inquiets.

Au centre je passe deux régiments en colonne pour attaquer le secteur de Larème où le Totof à remis une ligne en garnison. Le reste des anglais progresse en ligne. Et un joli tir de mon artillerie prend en enfilade la garde qui avait atteint le bois et lui inflige une nouvelle perte, donc test de moral tirée de flanc et la garde détale se mettre a l'abri derrière le bois ! Totof est oblige d'étendre sa défense sans soutien arrière.

Sur l'autre aile, les carrés de Valls se rapproche du pied de la colline mais Totof a profité de la prise de l'objectif pour basculer ses cuirs en ordre de Tenir et ils ne sont donc pas obligé de charger. A l'extrême gauche aussi il faut savoir être fourbe … Toutefois inquiet de voir les carrés arriver a portée de fusil il décide finalement de charger, sans le +1 de cavalerie en attaque puis qu'il vient de passer en ordre de tenir ! le premier régiment de cuir charge une ligne espagnol vétéran en carré avec deux soutiens ! Sans surprise il se faire repousser avec une attrition. Le deuxième régiment se croit plus malin en chargeant une ligne … de la KGL, élite 4, bon tireur, tenace, ayant trois soutiens ! Résultat il prend une perte à la place d'une attrition comme le copain.
Fichiers joints
tour 4.jpg
fin tour 4
tour 4.jpg (131.49 Kio) Vu 410 fois
Tour 5 centre.jpg
fin tour 4 vu du centre allemand
Tour 5 centre.jpg (145.03 Kio) Vu 410 fois
tour 5.jpg
fin 5ème tour
tour 5.jpg (141.87 Kio) Vu 410 fois

francoisT
Sergent Major
Messages : 74
Enregistré le : ven. 1 mars 2019 09:05

Fin de bataille

Message par francoisT » mer. 28 oct. 2020 12:24

Au 6ème tour
La division Valls repasse en colonne et plante le drapeau catalan sur le Mont Mélanchon, tandis que les cuirs se reforment.

Une ligne de la KGL arrive a portée de feu du bois défendu par une ligne allemande. L'avantage du bois compense le bon tireur mais j'ai un soutien au feu et donc le meilleur FT. Je gagne le duel de feu une perte contre une attrition. Tout le monde tient au moral. L'artillerie du Totof inflige une attrition à une de mes lignes.

Au centre le combat est terrible. Dans un premier temps ma colonne charge le secteur défendu par la ligne adverse. Totof a un soutien, j'en ai deux, l'appui de l'artillerie, le meilleur FT et j'engage le général. Cela me donne deux facteurs d'avance, j'emporte le combat et le général survit. Mais Totof contre attaque avec les carabiniers, léger élite 4 qui tiennent l'autre secteur. Cette fois je n’ai qu'un facteur d'avance et il gagne l'égalité, mais nous tirons le mêle score au dé et l'anglais reste maître de son secteur. Mon général survit une deuxième fois.

Sur ma droite, la cavalerie du Totof charge, les lanciers de la garde repousse les dragons légers britanniques et un chasseur à cheval anéanti les siciliens. Totof n’ose pas poursuivre sur les lignes espagnols.

Sa division d'infanterie, délivrée de la menace de cavalerie, reprend son avancée vers Larème. Mon avant-garde que j'ai passé en ordre d'engager descend les pentes de la crête Marine et s'avance vers la zone où la cavalerie adverse espérait se reformer. Mes riflemens mettent une attrition au passage.

Dernier tour

Sur ma gauche, Valls forme sa division en carré sur le Mont Mélanchon, dissuadant la cavalerie lourde du Totof de tenter une dernière charge.

Dans le bois je déborde la ligne ennemi et foudroie de flanc le régiment qui se replie. Au centre j'engage un duel de feu avec un régiment léger qui s'approche de Larème, ce dernier ne riposte pas pour pouvoir tenter de reprendre la ville. Je lui inflige une perte mais il tient au moral. Je monte à l'assaut du deuxième secteur de Larème tenu par les carabiniers en désordre et avec une perte depuis leur assaut du tour précédent. Je les chasse de la ville qui est à moi. Ca sent la déculottée pour Totof.

Mais le bougre est combattif, si son régiment léger est repoussé du secteur tenu par mon général qui survit à son troisième combat, je ne peux pas empêcher sa deuxième division d'infanterie de monter contre l'autre secteur une attaque en règle avec un régiment léger trois soutiens et le meilleur FT. Avec trois facteurs d'avances, il l'emporte logiquement. J'avais compté sur le tir d'opportunité de flanc de la batterie espagnol pour les stopper. Hélas, les espagnols ont tiré un magnifique 1, ne faisant qu'une attrition, insuffisant pour provoquer un test !

Larème restera disputé et personne n'aura les 10 PV.

Le reste du tour se limite à quelque tir d'artillerie a longue portée ou de tirailleurs pour chercher à grappiller une ou deux attritions.
Fichiers joints
début tour 6.jpg
début tour 6, la cavalerie allemande lance sa charge
début tour 6.jpg (139.99 Kio) Vu 410 fois
tour 6.jpg
fin tour 6
tour 6.jpg (146.87 Kio) Vu 410 fois
début tour 7.jpg
début tour 7 vu de l'aile gauche allemande
début tour 7.jpg (128.99 Kio) Vu 410 fois

francoisT
Sergent Major
Messages : 74
Enregistré le : ven. 1 mars 2019 09:05

Conclusion et points de règles

Message par francoisT » mer. 28 oct. 2020 12:28

Avec 15 PV d'objectif et 17 pertes infligées je l'emporte largement contre les 5 PV d’objectif de Totof et ses 11 pertes infligées. Ce sera une victoire décisive.

J'ai bénéficié des mauvais tirages de PC des divisions de Totof lors de leur entrée, ce qui à réduit sa capacité à utiliser efficacement sa deuxième division d'infanterie qui n'est arrivée que pour éviter le désastre. Totof m'a toutefois facilité la tâche en faisant rentrer ses divisions hors de portée du GeC et en n'ayant aucuns cavaliers sur la table pendant deux tours, permettant à ma maigre cavalerie de lui pourrir le début de partie.

Et que dire de cette décision de faire évacuer la garde du village, pour lui faire présenter le flanc en colonne a portée efficace d'une batterie !

Son plan initial était pourtant bon, il fallait juste s'y tenir et laisser son infanterie légère d'élite dans Larème. Peut-être aussi faire rentrer la cavalerie légère au 2ème tour à la place de l'infanterie. Cette dernière aurait rattrapé le tour de rentrée en retard en pouvant faire des doubles mouvements, la cavalerie faisant fuir les dragons légers.

Contrairement à ce que ses jérémiades pendant la partie laisseraient penser, les dés de combats ont été équilibrés : à chaque fois le gagnant fut celui qui avait le plus de facteurs, et à une seule exception près, le gagnant avait deux, voire trois, facteurs d'avances.

J'ai été chanceux sur mes tirs d'artillerie avec la batterie anglaise, en contrepartie la batterie espagnol a été plus que médiocre.

Totof n'a pas pu utiliser sa supériorité d'artillerie, passant la moitié de la bataille à se déplacer ou tirer sur mes cavaliers, qui ne sont pas le fer de lance de mon armée …

Au niveau règle la longue interruption nous a fait commettre quelques erreurs, j’en ai repéré trois :
• Nous avons testé la mort du général après les mêlées et non avant, pas d'effet puisqu'il a survécu. Dans le cas contraire cela changé beaucoup de chose puisque j'aurai eu -1 au lieu de +1 !
• L'anglais en ordre mince n'a pas le droit d'attaquer en colonne, même un village ! Pas d'effet car même en ligne j'avais la distance. Sous réserve que l'on ne doive pas payer la moitié du mouvement pour rentrer dans un bâtiment que l'on attaque (p72 cette pénalité apparait pour le mouvement et n'est pas reprise la page suivante pour le choc). A faire vérifier par Hervé.
• L'infanterie espagnol ne forme pas le carré creux, mais le carré plein ou de brigade. Pas d'effet le carré plein suffisait, je perdais un facteur et n'avais plus « que » 5 facteurs d'avance ou bien je formais le carré de brigade qui aurait été pire ! Sous réserve que ces carrés atypiques puissent bien bouger, à faire vérifier par Hervé.

Merci de vos commentaires et j'en profite pour vous renvoyer sur le post que j'ai mis sur les manifestations pour le trophée arverne à Clermont en 2021 : viewtopic.php?f=6&t=1212

François

Avatar du membre
fabrice le grognard
Major
Messages : 438
Enregistré le : jeu. 3 janv. 2019 12:28
Localisation : Hyon-Mons
Contact :

Re: Westphaliens contre Anglais, le retour version Bébète Show

Message par fabrice le grognard » mer. 28 oct. 2020 12:55

oufti ! Quel compte rendu ! :o :D
Quel plaisir à le lire , merci beaucoup :D
Ma passion pour les figurines plastiques ou métal 20 mm Empire
http://waterloo-miniatures.overblog.com

Avatar du membre
Raph
Sous-lieutenant
Messages : 145
Enregistré le : ven. 14 août 2020 14:17
Localisation : LYON

Re: Westphaliens contre Anglais, le retour version Bébète Show

Message par Raph » mer. 28 oct. 2020 13:27

Merci pour ce rapport de bataille enrichissant, peux-tu nous mettre le détail des deux ODB (comme une photo des listes) ?

Finalement les accrochages sévères ont eu lieu seulement à partir du tour 4 ? ça me surprend assez, est-ce que les protagonistes ont bien optimisé leurs PC en manœuvrant autant que possible groupés durant les premiers tours et en effectuant plusieurs mouvements (à priori déjà Totof a trop éloigné son général en chef et s'est retrouvé sous la pression de la cavalerie ennemie mais bon par expérience une division de cavalerie isolée ne peux pas faire de miracles) ?

Avatar du membre
coquintof
Chef de bataillon
Messages : 349
Enregistré le : jeu. 3 janv. 2019 16:07
Localisation : Puy de Dôme
Contact :

Re: Westphaliens contre Anglais, le retour version Bébète Show

Message par coquintof » mer. 28 oct. 2020 18:13

disons qu'il a fallu faire des compromis
pas facile
La France fut faite à coups d'épée...
Charles de Gaulle

Avatar du membre
wagmestre
Major
Messages : 408
Enregistré le : jeu. 3 janv. 2019 13:44
Localisation : Ballainvilliers
Contact :

Re: Westphaliens contre Anglais, le retour version Bébète Show

Message par wagmestre » jeu. 29 oct. 2020 13:55

:D Toujours très plaisant de lire tes CR, François.
Et de profiter des photos de vos bien belles tables
Merci !
Tout hussard qui n'est pas mort à trente ans est un jean-foutre ! (Lassalle)

Site de l'association :
https://www.acleb-jeuxdhistoire.fr/

Avatar du membre
TONTON FLINGUEUR
Colonel
Messages : 566
Enregistré le : sam. 12 janv. 2019 19:54

Re: Westphaliens contre Anglais, le retour version Bébète Show

Message par TONTON FLINGUEUR » ven. 30 oct. 2020 14:28

Vraiment un chouette CR, ça donne envie merci pour ce partage. :D

Répondre