Bailén 1808

Pour faire le compte rendu de vos batailles
Avatar du membre
Raph
Chef de bataillon
Messages : 305
Enregistré le : ven. 14 août 2020 14:17
Contact :

Bailén 1808

Message par Raph » dim. 20 sept. 2020 14:23

Pour la première sortie de mon armée espagnole 1808 nous avons joué une partie de type rencontre en 200 points sur un terrain proche de celui de la bataille de Bailén, Jerem jouant les Français assisté de Max. Lors de cette bataille les espagnols ont défendu les collines mais j'ai préféré les jouer en partie de type rencontre pour bien apprendre à apprivoiser cette armée très délicate à jouer.

Au niveau des listes d'armées, elles collent vraiment bien à l'histoire puisque le livre de règles comprend les espagnols Bailén 1808 (il manquerait juste une batterie de 12Lbs pour avoir l'armée complète) et la liste Francais en Espagne 1808-1809 permet de générer des effectifs français très proches de l'armée historique (nous avons ajouté les Marins de La Garde qui étaient présents à Bailén).


-------------------------------------------------------------------------------------------


Voici mes espagnols :


Image

le chariot sera placé sur la table pour représenter la ligne de ravitaillement

Image

1ere Division de Reding (général suisse au service de l'Espagne)

Image

2nd Division de De Coupigny (général français émigré)

Image

3e Division de La Peña

Image


Cette période permet d'avoir des généraux espagnols pas trop mauvais, des troupes relativement correctes (c'est bien l'armée régulière de Charles IV qui combat à Bailén et non pas une armée exclusivement constituée de miliciens) et des unités sortant du lot comme les grenadiers réunis (chaque régiment d'infanterie espagnol était constitué de trois bataillons dont un de réserve et chaque 1er bataillon comportait une compagnie de grenadier. Ces grenadiers étaient en général réunis et placés en réserve à la mode autrichienne) et les Guardias Españolas qui ont fait la moitié du boulot dans cette partie !


-------------------------------------------------------------------------------------------


Les français :


Image


Les français ont une grosse puissance d'attaque, des meilleurs généraux, une bien meilleure cavalerie et un potentiel de manœuvrabilité très supérieur. Bien entendu ces points forts sont compensés par une nette infériorité numérique et un point de démoralisation de l'armée dangereusement bas.


-------------------------------------------------------------------------------------------


La partie :


Image

Les français ont bougé en premier et je me suis directement retrouvé limité par le manque d'ordres disponibles (regardez les dés d'ordre sur la photo :) ) et la classe C de mon infanterie (2 mouvements maximum)

Le français a rentré ses troupes d'infanterie les plus puissantes directement avec un ordre "attaquer"

Image

J'ai choisi de faire rentrer ma division numéro 2 (De Coupigny) avec un ordre "engager"

Image

La Division de Reding suivra avec un ordre "engager"

Image

le français a fait entrer sa cavalerie lourde sur le flanc droit espagnol, la maigre cavalerie espagnole est balayée. Pendant ce temps le bataillon des Marins de la Garde et un bataillon de ligne passé en tirailleurs (capacité nationale des français) s'avancent au feu, leurs tirs font retraiter un bataillon de ligne espagnol.

Image

le bataillon des Marins de la Garde poursuit son avancée et charge droit devant lui, les espagnols sont très mal en point à part un miracle … qui eut lieu !!! la ligne retraitant laisse la place aux Guardias Españolas qui ont stoppé au feu les français, ceci a été possible car les français se sont avancés sans soutien mais surtout car j'ai fait un 6 aux dés contre un 2 pour le français …

Image

Les Marins de la Garde retraitent et les tirailleurs chassés par un tir de mitraille font de même, les divisions françaises et espagnoles restantes font leur entrée

Image

A ce moment précis la cavalerie française tente sa chance en chargeant un carré espagnol (qui tiendra) et des hussards qui préfèrent fuir, les français ratant leur test de contrôle sont obligés de continuer dans leur lancée et choisissent de prendre de flanc un bataillon de ligne espagnol qu'ils détruiront mais ils se retrouvent piégés entourés d'espagnols.

Image
Image
Image

Les français décident de passer leur division de cavalerie en ordre "retraite" car 3/4 des unités sont en désordre

Image

C'est ce moment que choisissent les espagnols pour contre-attaquer, les Guardias Españolas se lancent furieusement contre un bataillon de ligne français qu'ils repoussent avant de se casser les dents sur l'artillerie, au centre les tirailleurs sont de nouveau repoussés et la ligne vétérane française commence à sérieusement accuser le coup face aux tirs de la batterie espagnole.

Image

La cavalerie française faisant retraite les espagnols en profitent pour avancer, les dragons piégés (carré bleu) seront achevés par les hussards espagnols (carré rouge) et le marins de la Garde profitent de la retraite des Guardias Españolas pour contre-attaquer, ils subiront des pertes au feu par de la ligne fraîche en subissant une quatrième perte et une attrition

Image

La dernière action fût une violente offensive française dans le flanc gauche espagnol qui vint à bout des Guardias Españolas en désordre et très éprouvés, de la batterie en arrière mais ils furent finalement repoussés par un bataillon de ligne qui formait la dernière ligne de défense de ce flanc.

Image


Cette dernière offensive fait passer la démoralisation de l'armée française à 23 points ce qui est supérieur au seuil de l'armée (22,5 points) et donc l'armée française passe automatiquement en fuite.


-------------------------------------------------------------------------------------------

Conclusion :

ce fût une partie très intéressante mais très difficile : l'espagnol est souvent frustré car rares sont les combats qu'il peut remporter, sa manœuvrabilité et son commandement très faibles l'empêchent de tirer profit de sa domination numérique, le français quant à lui a tout intérêt à concentrer ses forces et faire très attention à limiter ses pertes sans quoi bien que victorieux il s'affaiblira petit à petit sur la défense espagnole en profondeur et finira par perdre le combat.

Bref "¡Viva la Nación! ¡Viva España!", Castaños pourra défiler dans Séville en héros coiffé d'une couronne de lauriers (alors que le vrai vainqueur de Bailén est Reding) et confectionner ses drapeaux mentionnant « Aux vainqueurs des vainqueurs de Marengo, Austerlitz et Iéna »

jeremy pipin
Brigadier
Messages : 36
Enregistré le : sam. 6 juil. 2019 09:02

Re: Bailén 1808

Message par jeremy pipin » dim. 20 sept. 2020 14:41

Oui, excellente partie ! Bravo pour le compte-rendu !

Ce fut compliqué à adopter les bonnes démarches avec le nombre important d’unité en face. Mais les français ont fait le Job durant toute la partie même si, hélas, au bout d’un moment ça ne la plus fait... Tour 7... :cry:

Ça m’a permis de voir de belles figurines Espagnoles sur la table ! J’en vois pas souvent !

C’était cool . Merci à Raphaël et Max d’avoir pu partager le moment avec moi.

Jerem. :D
"Le brouillard était pour le piège, le soleil sera pour la victoire"

Napoléon à Austerlitz

Soranov
Lieutenant
Messages : 158
Enregistré le : lun. 16 déc. 2019 12:37

Re: Bailén 1808

Message par Soranov » dim. 20 sept. 2020 15:48

Superbe compte-rendu ! Et très intéressant car les enchaînements des actions sont bien montrées.

Merci de nous en avoir fait profiter.

On voit bien l'importance du nombre au final dans cette partie puisque toutes les attaques Francaises finissent invariablement par rencontrer une dernière ligne héroïque (ou un 6-2 tragique aux dés) qui vient faire tout capoter.

J'ai l'impression que les Français ont voulu attaquer trop vite (et sans soutien) sur tout le front avec leurs meilleures troupes. Les Gardes Marins étaient juste soutenus par un régiment en tirailleur par exemple.

En tout cas belle partie.

Orion
Lieutenant
Messages : 184
Enregistré le : dim. 17 mars 2019 11:23

Re: Bailén 1808

Message par Orion » dim. 20 sept. 2020 17:43

J'étais dans la salle (où mes russes tentaient laborieusement de se dépêtrer d'une marche de flanc entrée au 2nd tour (D6=6 au 1er tour...)) et c'est vrai que le 6/2 à fait beaucoup de bruit :lol: :lol: :lol: ...
Citius, Altius, Fortius ?... Dé plus !

Avatar du membre
denis
Général de Division
Messages : 881
Enregistré le : jeu. 3 janv. 2019 10:31
Contact :

Re: Bailén 1808

Message par denis » dim. 20 sept. 2020 19:03

Je joue aussi espagnol sur la même liste (pour moi, la meilleure liste 100% espagnole 😉)
Je joue par contre en 4 divisions.
Par conte, petite entorse à l'historique, je joue une division de cavalerie, comme le permet la règle, bien plus facile à manœuvrer.
Denis
Viva el rey, viva Fernando VII.

Avatar du membre
Raph
Chef de bataillon
Messages : 305
Enregistré le : ven. 14 août 2020 14:17
Contact :

Re: Bailén 1808

Message par Raph » dim. 20 sept. 2020 19:10

@Soranov : oui tu as bien saisi la situation, maintenant le nombre peut être contrecarré car si tu réussis à bien enfoncer les premières lignes elles vont forcément à un moment donné télescoper les lignes suivantes (perso ça m'est arrivé sur la 3e ligne) et les mettre en désordre (l'intervalle de 2UD max est indispensable pour les armées avec peu de points de commandement pour garder la cohésion), l'idée est de finir le boulot avec la cavalerie même si c'est plus facile à dire qu'à faire ...

@Orion : YATAAAAAAA 6-2 !!!

Image

voici des photos de la partie de Orion montrant la fameuse marche de flanc du français (Damien)

Image
Image
Image

Avatar du membre
Raph
Chef de bataillon
Messages : 305
Enregistré le : ven. 14 août 2020 14:17
Contact :

Re: Bailén 1808

Message par Raph » dim. 20 sept. 2020 19:15

@Denis : oui effectivement la liste d'armée permet de regrouper la cavalerie en une seule division, après ça reste chaud face à une division de cavalerie lourde française ! Hervé Caille lui même joue les espagnols en 4 divisions d'après ce qu'il m'a dit, j'essaierais à l'occasion pour voir.

Avatar du membre
fabrice le grognard
Major
Messages : 456
Enregistré le : jeu. 3 janv. 2019 12:28
Contact :

Re: Bailén 1808

Message par fabrice le grognard » dim. 20 sept. 2020 19:46

Très passionnant ton compte rendu avec de belles figurines :D
Ma passion pour les figurines plastiques ou métal 20 mm Empire
http://waterloo-miniatures.overblog.com

Soranov
Lieutenant
Messages : 158
Enregistré le : lun. 16 déc. 2019 12:37

Re: Bailén 1808

Message par Soranov » lun. 21 sept. 2020 09:41

denis a écrit :
dim. 20 sept. 2020 19:03
Je joue aussi espagnol sur la même liste (pour moi, la meilleure liste 100% espagnole 😉)
Je joue par contre en 4 divisions.
Par conte, petite entorse à l'historique, je joue une division de cavalerie, comme le permet la règle, bien plus facile à manœuvrer.
Denis
Est ce que la version de Raph n'est pas plus efficace ainsi ?

D'accord c'est chaud niveau commandement mais de toute façon les espagnols ne vont pas se lancer dans des attaques fulgurantes de rapidité. Du coup, disposer de cavalerie, même de pietre qualité, intégrée dans une division d'infanterie permet de l'utiliser directement pour menacer les bataillons français et protéger l'infanterie.

Parce qu'une division à part n'est elle pas plus une cible qu'autre chose ?

Avatar du membre
denis
Général de Division
Messages : 881
Enregistré le : jeu. 3 janv. 2019 10:31
Contact :

Re: Bailén 1808

Message par denis » lun. 21 sept. 2020 13:10

L'organisation, grande question. Alors, c'est une des liste où nous n'avons qu'un seul général mauvais, ouf 😁.
Quatre divisions, c'est plus de souplesse, et vue la taille de l'armée (perso je n'ai que 20 unités, en 4 divisions ), il n'y a pas beaucoup de trous... Et de plus je joue en socle de 4 cm...
Sinon, par rapport à la liste de Raph, j'ai une unité de cavalerie en moins, et deux batteries à cheval par contre, les batteries à pied (classe C, je rappel) sont difficilement manœuvrable. J'ai monté par contre la même première division, mais sans la cavalerie. 😉
Je posterai ma liste, si certains joueurs sont intéressés.
Denis
Viva el rey, viva Fernando VII.

Répondre